Fréquence Eau

L’univers s’est connecté à l’eau pour donner naissance à la vie.

Nos modes de pensées, nos intuitions, nos connaissances sont connectés, nous permettent de créer et d’avancer.

La nature propose subtilement diverses ondes électromagnétiques proches de l’humain dont certaines pouvant être bénéfiques, voir aider médicalement. On tombe malade quand on s’éloigne de la nature.

La science est un assemblage d’éléments comme un puzzle, qui se développe au fur et à mesure et se remet en question.

Les ondes dédiées aux machines électriques et électroniques s’interfèrent à de multiples fréquences: wifi, wimax, ordinateur, radio, radar, tv, téléphone sans fil, micro-onde….

La science connait l’effet des ondes sur le vivant.

Des antennes relais sont posées sur des châteaux d’eau.

La nature, l’humain, l’animal sont constitués d’eau.

Les cellules vibrent et communiquent entre elles.

Seraient-elles sensibles à des ondes différentes que les siennes ? Cela modifierait-il leurs propres signatures électromagnétiques ? Ces interférences parasitent la bonne fréquence vibratoire et donc la communication intercellulaire?

Aujourd’hui, sommes-nous capables de « décoder » ces ondes extrinsèques et les anomalies électromagnétiques?

Il serait intéressant de réaliser des études approfondies indépendantes, neutres, pluridisciplinaires afin d’analyser les résultats de ces « lieux chargés d’ondes différentes ».

Protéger le château d’eau ?

Nous sommes reliés à distance, à quelque chose, à quelqu’un, sans le vouloir ou le savoir.
Cela se réalise dans les deux sens. Est-ce un hasard ?
Il suffit de se rapprocher de la nature pour communiquer avec elle et avec l’eau qui est son intermédiaire.
Penser à quelque chose devant une lame avec une goutte d’eau et l’obtenir à l’aide d’un microscope : l’image d’un poisson (cf : Voyage au cœur de l’eau) est une forme de communication avec la nature à travers l’eau.
Ou voir un résultat concret comme un smiley (cf : Voyage au cœur de l’eau) suivant le même protocole sans rien demander (ou le penser inconsciemment) constitue un nouvel exemple.

Aujourd’hui, posons-nous les bonnes questions ?

Si l’eau, matière vivante est sensible aux ondes, pourquoi poser des antennes à ces endroits précis ?

Les ondes ont un effet sur l’eau et le vivant, avec un même protocole d’observation. Sans ordinateur proche du microscope, sans que le téléphone portable ne passe, apparait les meilleurs résultats.
Exception : un après-midi d’observation au CNRS, devant ordinateur, (pas vérifier la connectivité du portable), il y a eu un bon résultat (un cœur).

Connaissons nous tout sur l’eau, les ondes et sur le mélange des deux ou faut-il évoluer et créer de nouvelles recherches?

Clarifier, classer les situations afin d’avoir une meilleure cohérence et trouver des solutions pour prendre soin de l’eau.

On nous dit qu’il n’est pas bon de s’exposer près d’une antenne relais. Pourquoi met-on des antennes relais sur des châteaux d’eau alors que l’eau est à l’origine de la vie. Utilisons le principe de précaution.

« Il n’est pire aveugle que celui qui ne veux pas voir »

« L’absence de preuve n’est pas une preuve d’absence » : Carl Sagan



Les commentaires sont fermés.

Tous droits réservés. Photos Vidéos © Laurent COSTA. Toute reproduction interdite | Plan du site